Photographie de Matthieu Delaty, 2016.

Rodela est arrivée de Cuba à Paris en 1984 et à Saint-Etienne en 1985. Bibliothécaire à l'Université Jean Monnet de Saint-Etienne, elle chante un répertoire de musiques cubaines et latino-américaines en s'accompagnant à la guitare. Rodela ne rate pas une occasion de chanter : chaque année au Fest'U, le Festival universitaire de l'Université Jean Monnet, au cours des "Semaines culturelles" également organisées par l'Université ou encore dans le réseau des médiathèques de la ville.

Lors d'une première rencontre au café le Méli-Mélo, rue du Onze novembre à Saint-Etienne, elle se souvient des nanas, berceuses que lui chantaient sa grand-mère  et du choix qu'elle a dû faire entre "la fête des quinze ans", fête traditionnelle à Cuba et plus largement dans le monde latino-hispanique et l'achat d'un piano... sans hésitation c'est le piano qui fut l'objet de son choix !

En arrivant à Saint-Etienne, son piano ne l'avait pas suivi, alors elle s'installait dans les magasins de musique et notamment dans le magasin Le Piano cours Fauriel pour jouer le feeling, style de boléro apparu dans les années 40 qui s'appuie sur une structure harmonique plus complexe que le boléro traditionnel et s'inspire de la musique nord-américaine. 

Elle nous livre beaucoup de sa vie et se répertoire lors d'un entretien mené à l'Université de Saint-Etienne le 14 octobre 2016. Vous pouvez écouter ici une chanson enfantine qui raconte l'histoire d'un chat, Vinagrito et Se la vida se te va, composition personnelle de Rodela au piano, alors qu'elle était "amoureuse d'un impossible" (feeling). 

Collectage : Mélaine Lefront, Luc Thélin, Youssef Bou Khalil, Mathieu Delabays

Vinagrito - Rodela Rubio
00:00 / 00:00

A DECOUVRIR EGALEMENT

Phérielle MAGHERBI KELFAT
Manuel MENDÈS
Stefano MOSCATO
Léonarda et Félix ROLEWSKI
Margarita SAEZ
Leland TRACY
En voir plus
Se la vida se te va - Rodela Rubio
00:00 / 00:00

Rodela RUBIO