Cette rencontre originale d’un laboratoire universitaire et d’une structure culturelle de terrain a pour ambition :

 
- d'identifier et de valoriser les pratiques musicales migrantes et plurielles des habitants de Saint-Etienne ;

- de produire des connaissances sur ces pratiques musicales de la ville de Saint-Etienne ; 
- de contribuer à la cohésion sociale par la valorisation de la diversité des parcours et des cultures musicales des habitants ; 

- de mobiliser les acteurs du territoire autour de cette valorisation ;
- de former à la recherche des étudiants du Département de Musicologie de l’Université de Saint-Etienne, par une approche pratique et humaine de la réalité musicale de leur ville. 

 

L’ensemble des enquêtes réalisées constitue un corpus d’entretiens ethnographiques et d’enregistrements musicaux qui sera accessible sur notre portail documentaire. Le projet "Comment sonne la Ville ?" aboutira à la publication du 25ème "Atlas Sonore" du CMTRA, au dépôt de l'ensemble des enregistrements aux Archives Municipales de Saint-Etienne et également à de nombreux événements de valorisation sur la ville de Saint-Etienne.

Saint-Etienne est une ville multiculturelle dont l’histoire industrielle explique la pluralité de sa population. Le développement industriel des XIXe et XXe siècles a entraîné la recherche d’une forte main d’œuvre ouvrière et par conséquent le recours à une nombreuse population immigrée, venant tout d’abord des campagnes environnantes, d’Alsace, puis de Pologne, d’Espagne, du Portugal, d’Italie, enfin du Maghreb, de Turquie et d’Afrique. L’immigration ouvrière a amené avec elle des langues, des chants, des musiques. Ces pratiques musicales et langagières ont parfois disparu ou se sont conservées dans des formes spécifiques à la diaspora ; elles en ont croisé d’autres, s’en sont nourries, les ont enrichies. Elles constituent une mémoire sensible des gens de la ville, de leur mobilité, de leur histoire. 

 

Le projet "Comment sonne la Ville ? musiques migrantes de Saint-Etienne" rassemble deux équipes complémentaires, le CIEREC (Centre de Recherche de l’Université Jean Monnet à Saint-Etienne) et le CMTRA qui réalisent ensemble un travail de recherche collectage autour des pratiques musicales liées aux parcours migratoires des habitants de la ville de Saint-Étienne. Ce projet s’étend sur trois années, de 2014 à 2017. 

Comment sonne la Ville ? musiques migrantes de Saint-Etienne