Centre Interdisciplinaire d’Etudes et de

Recherches sur l’Expression Contemporaine

Le Centre Interdisciplinaire d’Etudes et de Recherches sur l’Expression Contemporaine, créé en 1969, est une équipe d'accueil (E.A. 3068) depuis 1995. Consacré au champ de l'expression contemporaine, il réunit des enseignants-chercheurs et des doctorants d'esthétique et sciences de l'art, d'arts plastiques, de design, d'arts numériques, de littérature, de linguistique et de musicologie. Son champ principal est constitué par les arts et la littérature des XXe et XXIe siècles. Au fil des années, le laboratoire est demeuré fidèle à sa mission fondatrice qui est d'explorer - dans le domaine de la création contemporaine - des questions présentant une dimension transversale forte, à travers un éclairage pluridisciplinaire.

Le CIEREC compte une trentaine d’enseignants-chercheurs titulaires, une trentaine de chercheurs associés et autant de doctorants. Le CIEREC est fortement impliqué dans la formation à et par la recherche tant au niveau des masters au sein de l'Université Jean Monnet que des doctorats au sein de l'Ecole Doctorale 3LA.

Le Centre a à son actif plusieurs publications d’ouvrages, notamment dans sa collection « Musique et musicologie », et collabore avec de nombreuses universités et autres institutions partenaires. Les musiques étudiées sont les musiques savantes des XIXe et XXe siècles, les musiques électroacoustiques, les musiques traditionnelles.

Le projet "Comment sonne la ville ?" s'inscrit dans l'axe "mémoires urbaines" du laboratoire CIEREC.

L'axe s'intéresse aux territoires urbains, espaces pluriels et stratifiés, où les uns et les autres se présentent et se représentent par des sons, des langues et des images, qui sont également les dépôts d'une histoire. D'une part, il s'agit d'étudier dans des espaces urbains déterminés des pratiques musicales et langagières contemporaines, en explorant pour ces dernières le concept d'imaginaire linguistique qui définit le rapport d'un sujet à sa langue et à celle de la communauté qui l'intègre. D'autre part, l’axe interroge les représentations du monde de l'industrie et du travail à partir d'archives photographiques et cinématographiques.

L'axe regroupe l'ethnomusicologie, la linguistique, l'esthétique et le champ des études cinématographiques, selon les trois thématiques suivantes :

 

Comment sonne la ville ?

Est-ce que sa pluralité est audible ? Comment se fait-on entendre dans la ville ? Comment évaluer la présence sonore, tant quantitative que qualitative, des uns et des autres ? Qui écoute qui ?

En quoi les musiques de la ville la connectent-elles avec un ailleurs reconstruit, imaginé, rendu présent ? Que disent les musiques des gens qui les produisent, dans leur rapport à l'espace pluriel ?   

- Comment parle la ville ?

En quoi les pratiques langagières de la ville la connectent-elles avec un ailleurs reconstruit, imaginé, rendu présent ?

- Quelles images propose la ville ?

Les représentations photographiques et cinématographiques de l'industrie se trouveront interrogées. On étudiera la manière dont elles permettent de construire une légende du travail et du progrès, la façon dont elles traduisent une évolution des « récits » et des imaginaires de l'activité industrielle ?

 

 

CIEREC

BATIMENT M - Site Tréfilerie
35 rue du 11 novembre 
42023 SAINT ETIENNE cedex 2

Anne DAMON-GUILLOT

Maître de conférences en ethnomusicologie

anne.damon@univ-st-etienne.fr