Allaoua BAKHA

Télécharger le billet étudiant réalisé par Romain Porquet et Oudom Southammavong, Master 1 recherche spécialité "musique et musicologie", 2015.

Collectage : Anne Damon-Guillot, Romain Porquet et Oudom Southammavong

Montage : Archives Municipales de Saint-Etienne / Le Muséophone

Portrait d'Allaoua BAKHA -
00:00 / 00:00

Photographie de Marjolaine Cardon, 2016.

Allaoua, ancien directeur du centre social de Terrenoire, est né de parents immigrés de Petite Kabylie à la fin des années 40 et début des années 50. Les Stéphanois originaires de cette région d’Algérie sont aujourd’hui plusieurs milliers. Avec son groupe Iznaguen, Allaoua chante et joue une musique kabyle, qui s’est particulièrement développée dans la diaspora, et sa rencontre avec d'autres esthétiques musicales (blues, bossa, rock), pour faire entendre « une langue hybride ». Tout en refusant toute récupération et toute folklorisation, Allaoua a souvent mis sa musique au service de causes politiques. 

 

On entend ici des extraits arrangés par Allaoua de Adrar Inu (Ma montagne) d’Idir, et de Ad Ezzi Ssaâ (La roue tourne) du chanteur immigré Slimane Azem.

A DECOUVRIR EGALEMENT